Barrière piscine et protection du bassin : ce que dit la loi

Si vous avez pris des dispositions pour avoir une piscine chez vous, n’oubliez pas également de penser à installer une barrière pour piscine. Pourquoi ? Parce qu’elle peut être dangereuse pour les enfants et les animaux domestiques.

Les obligations du propriétaire

Selon la loi, et cela depuis 2004, tous les propriétaires disposant d’une piscine, qu’elle soit enterrée ou semi-enterrée, doivent impérativement la sécuriser. Pour cela, le propriétaire a le choix d’installer soit une barrière piscine, soit un abri, soit un système d’alerte en cas d’accident, soit une couverture. Cependant, quel que soit le dispositif de protection utilisé, il est important que ce dernier respecte la norme NF P90-306 jusqu’à la NF p90-309.

La barrière piscine, ces spécificités selon la loi

C’est un système de sécurisation de la piscine qui est approuvé par la loi française. Toutefois, elle doit respecter la norme NF P90-306. Celle-ci stipule que la barrière pour piscine, achetée en ligne ou dans un magasin physique, doit faire au moins une hauteur de 1.10 m et doit se trouver entre deux poteaux qui servent d’appuis. Il est également exigé que la barrière soit équipée d’un portillon. Ce dernier devra également être bien sécurisé : il doit disposer d’un système de fermeture à double verrouillage. En d’autres termes, il est indispensable qu’un enfant de 5 ans et moins, ne puisse pas le manipuler et finir par ouvrir le portillon.
Si la piscine est installée dans la résidence d’un particulier, il n’est pas nécessaire de faire installer un système de verrouillage automatique. Ce système est, par contre, exigé si l’accès au bassin est collectif. Dans tous les cas, il faut noter que pour bien sécuriser l’accès à la piscine, le portillon doit être bien fermé, solide et résistant.
Enfin, la loi exige également que la barrière piscine soit installée à 1 m ou plus de la margelle du bassin. Cette marge est indispensable pour permettre aux utilisateurs du bassin de circuler librement et au maître-nageur ou aux secouristes d’accéder facilement à la piscine et aux alentours, en cas d’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *